La communication sur le lieu de travail : 7 conseils

La communication sur le lieu de travail : 7 conseils
Vous avez beau exceller dans votre domaine, vous n’irez pas loin sans une bonne communication. Même inconsciemment, vous transmettez des messages via votre langage non verbal. Voici donc 7 conseils pour optimiser votre communication sur le lieu de travail.

Vous avez beau disposer d’un grand professionnalisme et d’une instruction élevée, si vous ne parvenez pas à communiquer de manière ad hoc avec vos collègues et clients, vous n’irez pas bien loin. Vous communiquez en effet toute la journée : communication verbale, non verbale, par voie électronique, visuelle… et avez donc intérêt à bien le faire. Dès lors, nous avons dressé une liste de sept compétences communicationnelles destinée à tout professionnel ambitieux.

1. L’écoute active

Une bonne communication implique une véritable écoute, plutôt que de vous contenter de garder le silence jusqu’à ce que ce soit à votre tour de parler. Accordez de l’attention à votre interlocuteur et apprêtez-vous à entamer un dialogue. Commencez par regarder cette personne et évitez les distractions extérieures telles que votre smartphone. Posez-lui également des questions jusqu’à ce que vous compreniez l’ensemble du problème, du point de vue, du conseil ou de la demande. Vous pouvez toujours récapituler brièvement la conversation pour montrer que le message a été reçu.

2. Une communication verbale claire et concise

Ne tournez pas autour du pot. Dites les choses telles qu’elles sont, de manière directe et concise, sans y aller par quatre chemins. Pour cela, parlez franchement, pas comme une « pipelette ». Le premier conseil est de ne parler que si vous avez quelque chose de sensé à dire. Réfléchissez ensuite à la manière dont vous transmettre le message. Enfin, faites preuve de concision. Ces conseils s’appliquent aussi aux courriels et messages instantanés.

3. La communication non verbale

La communication non verbale détermine la façon dont on vous perçoit. Ce que vous dites n’a pas grand-chose à faire ici. Penchez-vous donc sur la façon dont vous dites quelque chose : le volume, le ton et l’intonation sont importants. À cela s’ajoute votre attitude physique : votre posture, vos gestes et les expressions de votre visage. Vous montrerez une attitude ouverte en gardant les épaules basses et détendues et en évitant de croiser les bras. Autre conseil : établissez un contact visuel !

4. Soyez aimable

En vous montrant subtilement aimable lorsque vous communiquez, vous ferez en sorte que vos collègues et clients vous apprécient, mais aussi d’être toujours pris(e) au sérieux. Ici encore, songez au ton de votre voix et à sourire. Au moment opportun, vous pouvez également poser des questions amicales du type « Vous avez passé un bon week-end ? », un classique indémodable.

En savoir plus avec la formation Communiquez efficacement pour mieux collaborer

5. Ayez confiance en vous

La confiance en soi est une assurance naturelle, à ne pas confondre avec l’arrogance ! Cela montre que vous croyez en ce que vous dites et que vous allez vous y tenir. Évitez donc les mots comme « peut-être » ou « hum ». Cette confiance en soi transparaît également dans vos actions. Agissez, faites des propositions, prenez l’initiative… Joignez le geste à la parole.

En savoir plus avec la formation L'assertivité : affirmez-vous en pensée et en action

6. Faites preuve d’empathie

L’empathie est la panacée pour tout dialogue, échange ou même conflit sain. Elle vous met sur la même longueur d’onde que votre collègue ou client. Tenir compte du point de vue de votre interlocuteur est une compétence importante en matière de communication. En outre, montrez votre empathie verbalement en utilisant des phrases telles que « Je comprends que vous… ». Grâce à votre empathie, vous orienterez chaque conversation dans la bonne direction.

7. Donnez et recevez des informations en retour

Sans retour d’information, vous ne savez pas si vous êtes sur la bonne voie. Accepter et apprécier le feed-back est important ! Les commentaires positifs peuvent être reçus par un « merci » bref et percutant. Il est inutile de minimiser un compliment, mais n’en faites pas trop non plus. Si le retour est négatif, écoutez attentivement, posez des questions et faites des suggestions d’amélioration. Si vous donnez du feed-back, assurez-vous que 80 % de celui-ci soit positif. Un petit compliment en public est également autorisé. Le feed-back négatif sert à rectifier le tir. Il doit donc être donné avec précaution, exhaustivité et surtout en privé.

Source : gesprekstechnieken.com

Envie d’en savoir plus ?

Vous souhaitez aller un peu plus loin ? Il existe de nombreuses autres compétences en communication que vous pouvez acquérir, comme les techniques de présentation, le storytelling, la communication écrite ou la rédaction de rapports. Vous découvrirez tout cela dans notre offre de formations.

Auteur

Elke De Wit est Product Manager des formations et des conférences dans le domaine de la gestion informatique, de la gestion de projets, de développement personnel et du soutien managérial. Elle suit de près les tendances et les évolutions en la matière et conçoit sur cette base des formations et des conférences axées sur la pratique, qui répondent aux besoins actuels des acteurs du marché.

Lire aussi

Nieuws per domein

Les plus lus

Let's connect