L’impact de la nouvelle révolution ! Travailler en 2020

by Tomek Joos

Nous sommes à l’aube d’une nouvelle révolution qui impactera notre manière de travailler, de vivre, d’apprendre et de communiquer les uns avec les autres. Selon les orateurs, ce changement radical s’opérera d’ici 10 ans.

 

De telles révolutions ont déjà eu lieu au cours de l’Histoire. Ce fut d’abord l’avènement de la vapeur, utilisée pour la production mécanique ; puis vint l’électricité utilisée efficacement pour la production de masse. Enfin, la troisième fut celle de l’utilisation de l’électronique à des fins d’automatisation.
Nous voici à l’aube de la quatrième révolution, celle du numérique, qui se met en place depuis 50 ans déjà, mais qui prend maintenant forme plus vite que jamais. Elle se caractérise par la mondialisation et la disparition progressive de la frontière entre le monde réel et l’univers numérique. Si l’on regarde sa rapidité, son importance et son impact, cette révolution n’est comparable à nulle autre. Nous ne pouvons qu’évaluer quel sera son impact total, mais il ne fait aucun doute qu’elle aura une portée mondiale et touchera toutes les industries, à tous les niveaux.

Dans cet article, je me limite à décrire l’impact de cette révolution sur les compétences futures du collaborateur professionnel. Si vous souhaitez obtenir une vision plus large, veuillez consulter le ‘Forum économique mondial’ et l’étude réalisée par l’ ‘Institute for the Future for the University of Phoenix Research Institute’ qui approfondissent davantage l’impact de cette révolution dans son ensemble.

 

Le moteur de la révolution

C’est parce que tout change rapidement qu’il n’est pas simple de se projeter 20 voire même 10 ans en avant. Les experts s’accordent à dire que dans une décennie, on assistera à l’émergence de fonctions que nous considérons encore impossibles à l’heure actuelle. Il est plus facile de prévoir quelles seront les caractéristiques et les compétences demandées. Pour établir la liste des compétences exigées en 2020, nous partons des moteurs. Les moteurs sont les ‘changements perturbants’ (sociologiques, géopolitiques, démographiques, technologiques, etc.) qui caractérisent et soutiennent la révolution, parce qu’ils nous imposent de réexaminer de manière critique le regard que nous jetons sur le monde. C’est sur cette base que nous déduisons des caractéristiques qui seront recherchées à l’avenir. Pour la définition de ces moteurs, nous nous appuyons sur ce que nous constatons dans le monde ainsi que sur l’avis des experts internationaux actifs au sein des gouvernements, des ASBL et des entreprises internationales. (IFTF, méthodologie de la prévisibilité)

 

  1. L’espérance de vie extrême ; l’espérance de vie augmente de manière exponentielle dans le monde entier et change notre vision de la vie, de la carrière et de la famille. Nous travaillons plus longtemps et nous concentrons davantage sur la santé.
  2. L’émergence de machines intelligentes et de l’IA ; les tâches répétitives sont désormais assurées par des machines intelligentes. La relation entre les machines et les hommes a changé, ce qui impose de se concentrer sur les domaines dans lesquels ‘l’Homme’ est (provisoirement) le seul à exceller.
  3. Les mégadonnées du monde ; l’intégration des ordinateurs, des capteurs et des traitements a rendu le monde programmable. Tout se transforme en données et fait l’objet de mesures. Dans ce monde, l’interaction avec les données et leur traduction est la clé.
  4. Un nouveau média, une nouvelle langue ; les nouveaux moyens de communication demandent de nouvelles connaissances. Se montrer critique envers le contenu en raison de la simplicité et de la rapidité.
  5. Les organisations superstructurées ; la technologie donne naissance à de nouvelles formes de production et de création de valeur. Les ‘anciennes’ restrictions en matière de portée, de frontières et de distances n’existent plus.
  6. Un monde mondialement connecté ; une tendance d’échange et d’intégration transfrontalière qui s’inscrit dans la durée. L’augmentation de l’importance de la diversité et de la capacité d’adaptation dans les organisations.

Grâce à ces moteurs – certains étant en plein développement, d’autres encore à leurs balbutiements – nous avons identifié 10 compétences. Des compétences dont nous pensons qu’elles seront cruciales pour connaître le succès professionnel sur son lieu de travail à l’avenir… Un avenir finalement pas si lointain.

 

On recherche des candidats talentueux

La plupart des experts s’accordent à dire que endéans les 5 ans, les employeurs rechercheront des compétences totalement différentes de celles d’aujourd’hui. Le Forum économique mondial l’affirme : 1/3 des compétences qui seront cruciales dans les 5 ans n’existent pas encore ou sont insignifiantes. Voici notre classement des 10 compétences essentielles à l’horizon 2020:

  1. La flexibilité cognitive, c’est-à-dire la capacité à penser simultanément à différents concepts et à établir les liens nécessaires. La créativité et le raisonnement logique font partie des compétences clés du professionnel.
  2. Négocier efficacement : Globalement, les compétences sociales vont gagner en importance sur le lieu de travail. Cela s’explique par le fait qu’elles sont spécifiques à l’Homme, du moins provisoirement. Négocier au-delà des différentes cultures, en tenant compte des habitudes, de l’évolution rapide du contexte et des barrières linguistiques est important pour chaque collaborateur.
  3. La serviabilité et le sense-making (donner du sens à du contenu), s’inscrivent dans le volet des compétences sociales. Rechercher activement l’optimisation des services et capter la signification sous-jacente dans la communication (clients, fournisseurs, etc.). Il s’agit de tâches pour lesquelles la technologie offre de piètres résultats, elles sont impossibles à coder, mais sont essentielles pour l’organisation en tant qu’argument clé de vente potentiel.
  4. L’interprétation et la prise de décision, la capacité à analyser la profusion d’information, à les intégrer dans un processus de réflexion et à les utiliser dans le cadre des prises de décision. Il sera tout aussi important de connaître les limites des données. Et enfin, encore oser prendre les (bonnes) décisions en l’absence de ces données.
  5. L’intelligence émotionnelle ; l’automatisation peut assumer de nombreuses tâches, mais est incapable jusqu’à présent de décrypter les Hommes comme nous le faisons entre nous. Comprendre ces réactions (émotionnelles) et réagir adéquatement sera une capacité cruciale des collaborateurs et de la hiérarchie en 2020.
  6. La collaboration et la coordination (numérique), être capable de collaborer avec différents collègues, à des endroits physiquement différents et de manière orientée résultat. Les responsables doivent diriger, motiver et amener efficacement des équipes virtuelles à donner le meilleur d’elles-mêmes.
  7. Les aptitudes humaines, il est essentiel de pouvoir établir des liens avec des personnes afin de les motiver et de maintenir un niveau de production élevé. Il s’agit de les écouter, de réagir de manière adéquate pour susciter une réaction souhaitée. Il est essentiel d’apprendre à encourager, à nouer des liens et à trouver les bonnes personnes. Ces aptitudes ne cesseront de gagner de l’importance avec la mondialisation.
  8. La créativité et la capacité d’adaptation, dans un monde d’innovations et de technologies, la créativité revêtira une importance essentielle pour imaginer des applications et développer de nouveaux produits et services. La conception de solutions adaptatives pour des problèmes qui ne se posent pas encore, des situations uniques et des circonstances abstraites sera une compétence très convoitée à l’avenir.
  9. La réflexion critique, pouvoir établir la distinction et filtrer les données sur la base de leur pertinence. Une bonne compréhension de la manière dont on peut tirer au maximum profit de cette profusion d’informations. Être rompu à l’identification des atouts et des points faibles des situations.
  10. La réflexion orientée résolution de problèmes est et demeure une compétence essentielle. Malgré le soutien des données et de la technologie, l’Homme demeure ici le facteur clé. Les collaborateurs doivent pouvoir visualiser des solutions (uniques) à des problèmes complexes et développer leurs tâches et processus pour atteindre l’issue souhaitée.

On estime qu’en 2020, presque 40 % des fonctions, toutes industries confondues, considéreront cette compétence comme ‘la plus importante’.

Cette révolution a un impact sur les collaborateurs individuels, les dogmes, les entreprises et les gouvernements. S’ils souhaitent poursuivre avec fruit leur carrière professionnelle après 2020, les collaborateurs devront se développer rapidement dans un environnement professionnel changeant. Le travailleur de demain doit devenir ‘un travailleur flexible qui apprend tout au long de sa vie’. Il devra pouvoir examiner quelles compétences sont nécessaires et prendre rapidement les mesures requises pour les apprendre et les maîtriser.

Regardez ici la vidéo du World Economic Forum. 

 

 

Sources :
 • IFTF Institute for the Future, 2011, Future Work Skills 2020, The University of Phoenix Research Institute, consultée le 7 avril 2016.
 • Forum économique mondial, 2016, The Future of Jobs; Employment, skills and Worforce strategy for the Fourth Industrial Revolution, consultée le 7 avril 2016
 • Cadie Thompson, 2016, Top 10 skills that will be in demand by all employers by 2020, Tech Insider, consultée le 7 avril 2016

Également intéressant pour vous