Prêts pour le Brexit grâce à la Douane

Prêts pour le Brexit grâce à la Douane
Le Brexit est certes reporté à la fin du mois d’octobre, mais il vaut mieux se tenir prêt dès à présent. En effet, l’imprévisibilité de la saga Brexit signifie que les Britanniques peuvent à tout instant quitter le marché interne.

Le Brexit est certes reporté à la fin du mois d’octobre, mais il vaut mieux se tenir prêt dès à présent. En effet, l’imprévisibilité de la saga Brexit signifie que les Britanniques peuvent à tout instant quitter le marché interne. « Trop peu d’entreprises se sont préparées aux formalités douanières qui seront immédiatement valables en cas de no-deal », dit Annie Vanherpe de la Douane. L’entreprise de recyclage et de récupération DrumDrum, établie en Flandre occidentale, donne le bon exemple et s’est préparée avec l’aide de l’administration douanière.

À l’épreuve du Brexit

DrumDrum de Rumbeke-Roulers est leader du marché dans la collecte, le reconditionnement et le recyclage d’emballages industriels pour divers secteurs. « Comme pour beaucoup d’entreprises de Flandre occidentale, l’exportation est importante et nous avons des clients dans le marché unique européen », explique le gestionnaire de transport Dirk Verheyde. « Cependant, en cas de sortie du Royaume-Uni de l’UE, des formalités douanières seraient valables pour les commandes britanniques. »

DrumDrum faisait partie des milliers d’entreprises qui ont été contactées par l’Administration générale des Douanes et Accises pour se préparer au Brexit. « Nous avons proposé aux entreprises de les informer et de les accompagner », indique Annie Vanerpe, responsable des contacts clients pour la région de Flandre occidentale et orientale. « Dans notre zone, à peine une centaine d’entreprises ont réagi. Et parmi elles, il y avait DrumDrum. Peu d’entreprises se sont aussi bien préparées au Brexit. » Grâce à sa coopération avec la Douane, DrumDrum a obtenu une autorisation AEO, un document de confiance qui fluidifie le passage à la frontière. L’entreprise a aussi demandé une agrégation en tant que lieu de chargement, de sorte que la déclaration douanière puisse se faire sur place dans l’entreprise.

La Douane et sa fonction de facilitation

« Auparavant, la Douane était une contrainte », se souvient Dirk Verheyde de DrumDrum. « Pour chaque exportation, on devait se rendre avec un carnet ATA au bureau de douane. Et il y avait là 7 personnes, qui avaient chacune leur propre idée sur la manière dont la déclaration devait s’effectuer. À présent, c’est tout le contraire : la Douane nous contacte pour donner des indications. » Annie Vanherpe de la Douane confirme : « Au lieu de crier “Stop !”, nous aidons à présent les entreprises à faciliter leurs importations et exportations. Ainsi, nous les informons des conventions internationales avantageuses et des possibles autorisations douanières. »

Grâce au soutien de la Douane et aux efforts réalisés en interne, DrumDrum peut désormais affronter n’importe quel scénario du Brexit. « Beaucoup de personnes sous-estiment l’impact », explique Dirk Verheyde. Pour l’instant, les importations et les exportations depuis et vers le Royaume-Uni sont simples. Tout ce dont vous avez besoin est un document de transport, une liste de colisage, une facture et un report de la TVA. Après le Brexit, ce processus deviendra beaucoup plus complexe. « Beaucoup d’entreprises n’y connaissent rien en ce qui concerne les formalités douanières pour les pays en dehors de l’UE », indique Dirk Verheyde. « Je peux encore me baser sur mon expérience antérieure à 1993 (ouverture du marché unique européen, NDLR). Toutefois, j’ai moi-même eu besoin d’une sacrée remise à niveau sur les termes comme les codes EORI et numéros MRN. Finalement, il n’y a rien d’effrayant », souligne Dirk Verheyde, « il faut uniquement se préparer. »

Établir une facture et une déclaration d’exportation au préalable

La Douane encourage les entreprises à régler autant de formalités que possible au préalable. Annie Vanerpe recommande ainsi qu’une déclaration d’exportation soit établie avant le départ dans l’entreprise. « Aujourd’hui, on peut directement embarquer sur le navire, sans formalités douanières. Mais à partir du Brexit, on ne sera admis sur le terminal que si l’on peut prouver qu’une déclaration d’exportation a été faite. » Vous devrez aussi pouvoir présenter une facture pour les marchandises avant la traversée. En cas d’envoi vers des pays tiers, vous ne pourrez en effet plus établir la facture ultérieurement. Enfin, Annie Vanerpe indique qu’en cas d’accord commercial sans droits à l’importation, des déclarations douanières devront quand même être effectuées. « Ce n’est que si l’accord de sortie est signé que nous échapperons temporairement — jusqu’au 31 décembre 2020 — à l’établissement de déclarations douanières. »

Une entreprise bien préparée en vaut deux, et cela, DrumDrum l’a bien compris.

Source : https://finances.belgium.be/sites/default/files/Customs/Brexit/Reportage%20Brexit-FR.pdf

Envie d’en savoir plus ?

Vous avez besoin d’approfondir ou de rafraîchir vos connaissances en matière de réglementation douanière ? Suivez notre formation de base “La douane de A à Z” !

Tomek Joos

Auteur

Tomek Joos est Team Manager Training Services chez NCOI Learning. Auparavent il était Product Manager pour les domaines des compétences professionnelles, de la gestion des collaborateurs et douane, achats & logistique. Passionné par les dernières tendances en matière de formation, il s’efforce de répondre aux besoins à l’aide de solutions d’apprentissage innovantes en vue d’aider les professionnels à se préparer pour l’avenir. Il était déjà actif chez Belgacom et Cameleon Business Training.

Lire aussi

Nieuws per domein

Les plus lus

Let's connect