Contrôleur : de calculatrice humaine à facilitateur d’affaires

Contrôleur : de calculatrice humaine à facilitateur d’affaires

Si le contrôleur (ou la contrôleuse) suit l’évolution de son entreprise, son rôle est de plus en plus déterminant dans l’innovation. D’après Dietert Gielen, partenaire du cabinet de consultance Van Havermaet, cette innovation trouve ses racines dans un traitement efficace des « big data ». À ses yeux, le contrôleur ne sera plus une simple « calculatrice humaine », mais bien un véritable facilitateur d’affaires.

Prévisions et changement de cap

« Alors que traditionnellement, le comptable classique tenait les fils de la bourse de l’entreprise et assumait la responsabilité du seul traitement des données, avec l’essor du financial controlling, on attend de plus en plus de lui qu’il formule des prévisions précises concernant ces indicateurs. Il faut dire que les dernières technologies IT sont de précieuses aides. Bien plus qu’une fonction de support, aujourd’hui, ces outils font réellement la différence. »

« À l’heure actuelle, les logiciels fournissent des comparaisons pointues, qu’elles analysent votre entreprise vis-à-vis des autres ou encore portent sur le marché – tendances, évolutions, et autres. La valeur prédictive de ces informations est considérable, et les logiciels n’ont de cesse de s’améliorer. En votre qualité de contrôleur, vous tenez la barre de votre entreprise et vous vous servez de tous les outils à votre disposition pour déchiffrer quantité de données et adapter votre cap. Dans cette mission revue au goût du jour, l’aspect purement financier n’intervient plus qu’à la fin. »

Un fossé infranchissable ?

Pour le partenaire en business controlling Dietert Gielen, le marché des PME n’a plus aucun secret. « De nos jours, les partenaires externes des PME, comme leurs clients et investisseurs potentiels, les considèrent comme des multinationales. Or, si une grande entreprise peut se permettre d’avoir un département de contrôle entièrement dédié à la fourniture de ces données pertinentes, une PME n’a pas ce luxe. » N’y a-t-il pas là un fossé infranchissable ? « Pas nécessairement. À mon sens, les entreprises ne devraient jamais se ruiner en frais de personnel pour s’assurer d’être “à jour”. Pour une entreprise qui souhaite doubler ses bénéfices, occuper le double de personnel serait insensé. La beauté des nouvelles technologies réside dans leur potentiel à booster votre rentabilité sans toucher au cadre de vos activités. Tout ce dont vous avez besoin, c’est une vision précise de vos propres processus opérationnels et financiers. La totalité du processus repose sur cette connaissance de votre fonctionnement et sur des données sans faille. C’est capital. Garbage in is garbage out. La qualité des données de départ est véritablement cruciale ; si elles sont exactes, en tirer des résultats corrects sera un jeu d’enfant. »

La rapidité est la clé

La rapidité du traitement est elle aussi de plus en plus cruciale… « C’est ce que j’aime appeler l’effet “bol.com ”. Tout doit être livré dans les 24 h – un impératif qui touche à présent aussi les chiffres et les KPI opérationnels. On attend des rapporteurs qu’ils procèdent aux mises à jour avec l’efficacité d’une machine, d’une “pression sur un bouton”, comme on dit aujourd’hui. Ici aussi, les outils et les données sont à portée de main. Votre entreprise n’a qu’à se pencher pour s’en servir, il suffit d’oser. »

« Par le passé, les entreprises s’estimaient heureuses si les comptes annuels étaient disponibles cinq mois après la clôture de l’exercice. À présent, la nervosité se fait déjà ressentir si les chiffres mensuels tardent plus d’une semaine. La tendance au traitement et à l’analyse en “real time” se confirme. Un autre facteur y contribue également : la demande l’emporte davantage sur l’offre qu’auparavant… Connaître les comportements, les besoins et les attentes des clients sur le marché est dès lors plus important que jamais. »

SOURCE: FD Magazine

Envie d’en savoir plus ?

Vous êtes contrôleur de gestion ? Ne manquez alors pas de découvrir nos formations spécialisées.

Également intéressant pour vous