Les petits et les grands tracas du Project Manager

by Elke De Wit

En tant que Project Manager, c’est vous qui êtes aux commandes. Votre objectif est avant tout d’assurer la réussite de votre projet. À ce titre, vous assumez toute une série de tâches importantes et pas toujours simples, surtout lorsque tout ne se passe pas comme prévu. Il est donc indispensable de faire preuve d’une certaine ‘tolérance’. Cependant, il y a bien sûr des choses que vous ne pouvez tolérer ou supporter, surtout si elles perturbent la planification ou l’exécution de votre projet.

Une communication défaillante, voire absente

L’absence de communication claire et régulière est souvent à l’origine de l’échec d’un projet. Les réunions de projet et mises à jour régulières sont la clé pour maintenir tout le monde sur la bonne voie et faire avancer le projet.

Des réunions trop fréquentes et/ou inefficaces

La ‘réunionite aiguë’. Toutes les équipes de projet sont touchées par ce syndrome. Ce n’est pourtant pas une fatalité ! Il est possible d’organiser des réunions efficaces. Ce que nous faisons avant, pendant et après une réunion détermine le succès de celle-ci.

Le manque de respect

Quand les membres d’une équipe sont stressés, ils ont souvent tendance à réagir de manière inadéquate. Ils peuvent adopter un ton sec ou s’exprimer de façon blessante. La mission du Project Manager est d’être attentif à ce type de comportement. Organisez des entretiens individuels avec vos collaborateurs pour en discuter. Les divergences de vue sont normales, mais le respect réciproque doit être la règle.

L’absence ou le report des décisions

De quoi faut-il décider ? Et jusqu’où s’étend le pouvoir de décision du client ? On ne peut modifier les mandats établis, mais une bonne préparation contribue à accélérer et assouplir le processus de décision. Au début du projet, concertez-vous avec le client pour déterminer qui pourra prendre quelles décisions.

 

Également intéressant pour vous