10 conseils pour mener à bien votre projet ICT

by Elke De Wit
10 conseils pour mener à bien votre projet ICT

Nos projets ICT prennent parfois un peu de retard. Ce peut être dû à différentes choses. Mais comment l’éviter ? Ces 10 conseils vous aideront à prévenir de futurs signes de retard.

 

1. Évitez un excès de fonctionnalités

Au fur et à mesure que le projet avance, le client vous commande de nouvelles fonctionnalités. Si ces demandes se répètent trop, elles peuvent, à terme, empêcher le projet d’aboutir. Assurez‑vous donc que les éléments soient clairement définis dès le 1er briefing de sorte que le projet n’ait pas à subir trop de modifications.

 

2. Concentrez-vous sur la demande du client

Il peut parfois arriver que vous vous laissiez aller et que vous vouliez rendre un projet ICT « trop parfait ». Vous perdrez alors beaucoup de temps sur des détails dont le client ne veut même pas. Ces petits plus qui, finalement, apporteront peu au projet original vous retarderont bien souvent inutilement.

 

3. Testez, testez, testez

La phase de test est incontournable, même lorsque vous êtes pressé(e) par le temps. Il est vrai que, dans ces moments d’urgence, on peut être tenté d’ignorer cette phase importante, avec à la clé encore plus de retard. Plus trouver une erreur prend de temps, plus la réparer en prendra également.

 

4. Soyez réaliste

Un planning optimiste est, d’une part, une excellente chose, car il montre que vous faites confiance aux capacités de votre équipe. D’autre part, cependant, il impose une certaine pression sur cette dernière, qui va donc travailler plus vite et commettre plus d’erreurs. Là encore, avec des retards à la clé. Le message est donc le suivant : faites un planning réaliste.

 

5. Éviter de fragmenter

Une cause fréquente de retard est la fragmentation : vous répartissez votre travail entre trop de projets ou tâches différents. Une trop grande quantité de projets signifie des temps d’attente prolongés et des retards. Limitez-vous à un certain nombre de tâches et n’en faites pas trop.

 

6. Choisissez le bon logiciel

Il est crucial d’avoir le bon logiciel pour le bon problème. Tel logiciel sera plus utile pour certaines applications que pour d’autres. Il est important de ne pas se fier aveuglément aux logiciels pour la productivité.

 

7. Communiquez

Dans certains cas, des projets ont autant besoin de recherche que de conception logicielle. Cette combinaison est souvent à l’origine d’incertitudes et de retards, la conception logicielle dépendant généralement de la recherche. Il est donc indispensable de bien communiquer afin d’éviter toute frustration.

 

8. Trouvez les bons collaborateurs

Le personnel est important partout, dans les services ICT y compris. Les personnes qui n’exercent pas correctement leur fonction ralentissent l’ensemble du processus. À cet égard, il est donc nécessaire de disposer de connaissances techniques relatives au projet comme de compétences d’ordre social.

 

9. Impliquez le client

Un projet n’existe pas sans la contribution du client, mais ce dernier ne le comprend pas toujours. Il peut arriver qu’il ne réagisse pas à temps, voire pas du tout, lorsque vous demandez un feedback sur le projet, qui se retrouve alors en suspens, car poursuivre sans l’aval du client pourrait créer de nouveaux conflits.

 

10. Évitez les tensions et les désaccords

Parfois, le projet n’avance pas assez vite, ce qui crée des tensions entre le client et vous. Ce manque de confiance entre les deux parties peut occasionner de nouveaux retards.

 

Envie d’en savoir plus ?

Vous êtes régulièrement impliqué(e) dans le lancement et le développement de nouveaux projets ? Vous aimeriez acquérir de plus amples connaissances sur la bonne approche à adopter ? Alors inscrivez-vous à la formation ‘La gestion de projet de A à Z (série complète)’ et profitez d’un cours interactif incluant chaque jour des exemples et missions.

 

Source : Itpedia.nl

Également intéressant pour vous