Mieux gérer ses projets en 6 étapes

by Elke De Wit

Se forger une vue d’ensemble lors du lancement d’un projet ? C’est difficile même pour des gestionnaires de projet aguerris. Chaque nouveau projet est un défi en soi, notamment parce qu’il s’accompagne d’objectifs et d’exigences spécifiques. En suivant ces 6 conseils, vous ne serez pas submergé par votre projet et saurez mieux gérer plusieurs tâches de front.

 

1. Soyez sans crainte

Que vous deviez résoudre un grand ou un petit problème, le projet n’en constitue pas moins un défi à relever. Un gestionnaire de projet performant ne recule pas devant les obstacles rencontrés sur son chemin.

Ne craignez pas non plus de demander de l’aide si vous ne pouvez pas résoudre le problème tout seul. Chaque membre de l’équipe a ses points forts, apprenez à les connaître et sachez quand vous pouvez faire appel à telle ou telle personne en particulier. Ne laissez pas un problème de côté, il n’en sera que plus grand, plus difficile, plus complexe… au fil du temps et peut miner la réussite du projet et votre crédibilité de chef d’équipe.

 

2. Stimulez la collaboration

En votre qualité de gestionnaire de projet, il vous incombe d’encourager tout le monde à contribuer, en équipe, à résoudre le défi. Plus vous progresserez dans votre rôle, plus vous apprécierez chaque contribution à sa juste valeur et pourrez encore mieux stimuler la collaboration.

 

3. Soutenez votre équipe et votre projet

Sans avoir confiance en votre équipe et foi dans votre projet, vous n’obtiendrez pas les résultats escomptés. Votre fonction de gestionnaire de projet vous confère aussi un rôle d’ambassadeur à l’égard tant du projet que de l’organisation. Savoir ce qui fonctionne bien pour l’équipe vous aide à mettre en lumière les points positifs. Votre confiance a une incidence non négligeable sur la réussite de la mission.

 

4. Oui, tout est possible

Impossible ? Improbable ? Déraisonnable ? Quels que soient les défis que l’on vous propose de relever, il vous incombe de réfléchir à différentes options et de déterminer ce qui est possible pour mener à bien le projet.

En disant « oui », vous devrez surmonter des obstacles. Si un client demande d’avancer une échéance, il vaut mieux commencer par donner une réponse positive : « Oui, c’est possible, mais nous devrons réduire l’ampleur du projet ou y affecter plus de personnel. » Une réponse positive complétée des possibilités fait comprendre au client que la réponse est « non » dans le cadre des directives (et des limites budgétaires) fixées.

 

5. Persévérez, même si c’est difficile

En votre qualité de gestionnaire de projet, vous veillez à la qualité du projet et au respect des objectifs originels, mais le chemin de la réussite est pavé de déconvenues. Et plus vous avancez, plus vous rencontrez des contretemps de toutes sortes. La clé est de maintenir l’équipe sur de bons rails et d’encourager chacun à trouver les meilleures solutions qui soient.

 

6. Évaluez votre projet

En faisant le point, en analysant les succès et les écueils du projet, vous permettez à toute l’équipe de tirer des enseignements utiles du projet. À l’avenir, vous reconnaîtrez plus vite des situations vécues et éviterez de répéter les mêmes erreurs. Durant le processus, écrivez déjà les points méritant une attention particulière afin de pouvoir en parler avec toute l’équipe au terme du projet. Prendre le temps d’en discuter après votre projet vous permettra d’aborder le prochain défi dans de meilleures conditions.

 

En savoir plus ? 

Vous lancez régulièrement de nouveaux projets ou votre travail consiste à gérer des projets ? Vous souhaitez sans doute vous attaquer à vos projets en connaissance de cause. La formation ‘Gestion de projet de A à Z’ vous apprend tous les fondements pour mieux structurer et accompagner vos projets, mais aussi et surtout les mener à bien.

 

Source : project-management.com

Également intéressant pour vous