Scrum : bon, mieux, meilleur ?

by Elke De Wit

La qualité est la pierre angulaire dans chaque projet scrum mais, la perfection n’étant pas de ce monde, quand faut-il considérer qu’elle a atteint un niveau satisfaisant ? Comment gérer avec toute la souplesse nécessaire la notion de ‘qualité’ et obtenir toujours un bon résultat ? Voici quelques conseils.

 

1. Concentrez-vous sur l’essentiel

Donnez la priorité aux éléments fondamentaux : recherchez l’essence de chaque dimension du projet et peaufinez-la. Laissez de côté les éléments secondaires. Travailler d’arrache-pied, fignoler un élément pendant des heures, y passer des nuits entières, essayer 100 choses différentes… ce n’est pas en travaillant longtemps sur un projet qu’il en deviendra forcément bon ou meilleur.

 

2. Déterminez la qualité

La qualité est relative. Le critère de qualité n’a rien d’absolu, il est impossible de le mesurer objectivement. Il dépend du groupe cible, du budget et du délai. La démarche avisée est donc d’entreprendre des actions qui vous demandent peu d’efforts mais qui ont une grande incidence sur votre client.

 

3. Fixez un terme final

Livrez de préférence un projet de moindre ampleur mais achevé. Le sentiment ‘on aurait pu faire mieux’ vous quittera d’autant moins que vous aurez travaillé longtemps sur un projet. Oui, vous auriez pu encore un peu améliorer le résultat final mais vous n’en aviez plus la possibilité, que ce soit en termes de budget ou de temps. Et rien ne dit que vous n’aurez pas encore la possibilité de continuer à le peaufiner après la livraison de la première mouture.

 

4. Préférez ‘suffisamment bien’ à ‘parfait’

La perfection est impayable et irréalisable. C’est ‘suffisamment bien’ qui ouvre le champ des possibilités. Fixez des priorités : en faisant certaines choses suffisamment bien, vous conservez plus de temps pour en approfondir d’autres et briller davantage.

Dans la ‘Blue Ocean Strategy’, on part du principe que si un produit brille particulièrement par certains de ses aspects, il sera apprécié davantage qu’un produit qui, sur toute la ligne, n’est que légèrement meilleur que la moyenne. Un bon scrummer réussit, avec un minimum d’énergie, à atteindre un tel résultat satisfaisant et connaît les points sur lesquels il doit se concentrer.

 

En savoir plus ?

Vous voulez, vous aussi, appliquer avec succès le concept de scrum ? Et, comme ScrumMaster, vous voulez accompagner au mieux votre équipe et le processus ? Pour ce faire, ne manquez pas de consulter les formations en anglais Certified ScrumMaster et Certified Scrum Product Owner.

Également intéressant pour vous