Le côté doux de l’informatique : AVEVE opte pour le coaching individuel

Ces dernières années, le département informatique a vu évoluer considérablement le contexte dans lequel il doit fonctionner. Le département informatique d’AVEVE a connu un glissement de même nature, passant d’un environnement classique où quasi tout est développé sur mesure en interne à un environnement où des solutions standard sont proposées sur le marché et de nombreuses autres sont externalisées. Pour ce projet de transformation, AVEVE a choisi un coaching approfondi de tous les collaborateurs informatiques.

“Les emplois des collaborateurs ont évolué au même rythme que l’offre ainsi que la nouvelle manière de travailler”, souligne Bart Gouweloose, IT Manager Services Delivery chez AVEVE. “Tous les collaborateurs sont parfaitement à la page sur le plan technique, mais il leur fallait élargir leurs connaissances et acquérir des compétences complémentaires. L’outsourcing implique également la prise de contact avec des partenaires externes, des négociations, des concertations, etc. Ils devaient donc exercer leur fonction d’une tout autre manière. Par ailleurs, des métiers historiques se sont éteints et d’autres ont été créés. Sur la base de cette évolution, nous avons conçu une nouvelle approche pour le département informatique.”

 

La force des 5 C

“Nous étions persuadés que nos collaborateurs disposaient de tout le bagage technique nécessaire pour exploiter les changements technologiques”, précise Bart Gouweloose. “Nous voulions surtout les aider à bien mettre en œuvre leurs ‘soft skills’. Nous avons donc développé les ‘5 C’, 5 points à travailler, qui aident chaque collaborateur à identifier des opportunités :

  • Compétence : un collaborateur doit être à sa place dans son emploi et dans la fonction qu’il exerce. Nous avons réformé le département pour le ramener de 3 grands groupes à 15 petits groupes. Ainsi, plutôt que de travailler côte à côte, nous examinons pour chaque mission les compétences dont nous avons besoin dans chaque groupe et constituons une équipe de projet.
  • Commandement : celui qui est à la manœuvre doit assumer la responsabilité du projet et en garder la parfaite maîtrise.
  • Contrôle : il ne suffit pas de lancer un projet, il faut aussi en assurer le suivi, l’évaluer et le corriger au besoin.
  • Consensus : ce n’est pas parce que vous dirigez un projet que vous en êtes le leader. Il s’agit de se concerter, de conclure des compromis et d’aboutir à un consensus, sans pour autant vous défaire de votre responsabilité finale.
  • Communication : communiquer clairement est souvent un défi pour les profils IT techniques. Dire qu’un serveur est en panne est moins clair que communiquer au client que la boîte à messages est hors d’usage momentanément mais qu’elle sera à nouveau fonctionnelle à midi.”

 

[blockquote align= »none » author= »Bart Gouweloose »]“Nous n’allons pas travailler davantage mais plus efficacement.”[/blockquote]

 

Coaching individuel

“Ces 5 C formaient la base du coaching”, souligne Bart Gouweloose. “Lors du kick-off – la première réunion durant la formation – chaque collaborateur s’est coté sur les 5 compétences, un moment important d’introspection. Il s’en est suivi 3 entretiens en tête-à-tête avec leur coach Kluwer, ce qui a permis à tous les collaborateurs de travailler individuellement leurs C, avec des ‘devoirs’ à effectuer à domicile, spécifiquement adaptés à leurs besoins. Chaque semaine, les collaborateurs et leur coach communiquaient également par courriel, d’une part pour rapporter leurs ‘devoirs’ et d’autre part pour obtenir de nouveaux conseils et éventuellement rectifier le tir.”

Précision importante : les infos échangées entre le coach et le collaborateur n’ont pas été transmises au management, sauf si cela s’avérait nécessaire et toujours en accord avec le collaborateur. Le management n’est donc pas intervenu durant le trajet. Les collaborateurs pouvaient s’exprimer sans craindre de devoir partager des choses durant leurs coachings personnels. Ce n’est qu’au terme du trajet qu’un entretien a eu lieu, entre le coach, le collaborateur et un membre du management, afin de relater les apports du trajet et ce qui restait à améliorer. Erwin Verstraelen, CIO: “En réalité, nous avons placé la responsabilité au niveau de l’individu. Mon message était : ‘Profitez de cette liberté en en assumant la responsabilité. Le choix vous incombe en définitive’.”

 

[blockquote align= »none » author= »Erwin Verstraelen »]“La vie est riche de problèmes, de défis et d’opportunités. En réalité, c’est trois fois la même chose, seul l’état d’esprit est différent.”[/blockquote]

Suivi du trajet spécifique

“Nous sommes conscients que les effets des coachings individuels ne sont pas permanents même s’ils sont toujours visibles sur le lieu de travail. C’est pour cette raison que nous développons à présent, avec le Learning & Development manager d’AVEVE, un suivi comprenant des formations plus spécifiques, par exemple sur la gestion du temps, qui se focalise plus sur des aptitudes spécifiques. Pour d’autres, nous relancerons bientôt le trajet de coaching avec les deux coachs de Kluwer Formations. Nous continuons donc à battre le fer tant qu’il est chaud.”

 

Envie d’en savoir plus ? 

Le trajet de coaching a été accompli par Ilse Schepens, Learning Consultant et les coachs Kluwer Frans Van Rooij et Sabine Tobback.
Un tel besoin existe-t-il aussi dans votre entreprise ? Veuillez contacter Ilse Schepens.

 

 

Auteur

NCOI Learning : une équipe d’experts qui apporte aux entreprises et aux professionnels de l’inspiration en apprentissage et développement.

Formations d'été

Retournez au travail avec plein de nouvelles connaissances professionnelles (et des AirPods*) grâce à une de nos nombreuses formations d'été. Réservez vite votre formation!

Lire aussi

Nieuws per domein

Les plus lus

Let's connect