La nouvelle façon de travailler crée un besoin pressant de reconversion

La nouvelle façon de travailler crée un besoin pressant de reconversion
Notre façon de travailler est chamboulée. Les entreprises doivent rester agiles et ont, par conséquent, besoin de nouvelles compétences. La reconversion s'avère donc cruciale !

La crise du coronavirus a chamboulé notre façon de travailler. Par bonheur, les travailleurs ont pu s'adapter à ces circonstances difficiles. Il suffit de penser à la plus grande difficulté à séparer travail et vie privée, aux nouvelles technologies, à l'automatisation, à l'évolution des besoins du marché… Cette capacité d'adaptation sera cruciale dans les prochaines années. L'évolution des besoins des entreprises exige de nouvelles compétences pour lesquelles la reconversion représentera la priorité majeure des investissements.

Un glissement des compétences souhaitées

Les employeurs et les responsables RH considèrent d'un nouvel œil les compétences qui seront nécessaires en 2024. Pour les employeurs, il s'agit de l'innovation, d'une plus grande ouverture d'esprit et d'un leadership digital alors que les professionnels RH accordent davantage d'importance à l'agilité dans les processus de transformation, à la réflexion conceptuelle et à l'esprit d'entreprise. Alors que ces dernières années, les compétences digitales trônaient en haut de la liste, elles semblent maintenant évoluer vers des compétences douces comme la communication, le travail en équipe et la gestion du temps.

Cartographie des talents

Les entreprises veulent améliorer leur agilité pour relever de nouveaux défis. Pour un tiers d'entre elles, il s'agit d'équipes flexibles et de collaborateurs agiles. Pour mettre cela en place, il est nécessaire de connaître les talents présents. Il est frappant de constater que pas plus de 34 % des entreprises collectent cette information. La spécialiste RH Yulia Khodasevich, consultante chez Mercer, ne mâche pas ses mots : « Il faut en faire davantage pour garantir la mobilité productive des travailleurs. »

De nombreuses entreprises peuvent donc améliorer l'inventaire des compétences présentes pour les mettre en adéquation avec leurs besoins futurs. Aujourd'hui, dans 60 % des cas, de nouveaux recrutements servent à combler le déficit de compétences. Dans 54 % des cas, c'est également l'automatisation qui apporte la solution. Heureusement, la formation proposée par l'employeur est également bien implantée et 44 % des entreprises ont choisi, en 2020, la facilité de répartir les talents en interne. En outre, pour 26 % des organisations, cette répartition interne des talents fait partie de leurs plans futurs.

Un besoin pressant de reconversion

Le rapport Global Talent Trends de Mercer montre que, pour les collaborateurs, la reconversion n'est plus un petit extra sympa mais qu’elle s'avère cruciale pour conserver son emploi. La pandémie mondiale a poussé les gens à réfléchir à leur valeur réelle sur le marché. 42 % d'entre eux sont intéressés par l'apprentissage de nouvelles compétences et technologies. En outre, 55 % sont confiants que leur entreprise leur apprendra les nouvelles compétences nécessaires si leur fonction venait à changer ou disparaître.

Plus de trois quarts des travailleurs se déclarent disposés à parfaire leur formation, mais, malheureusement, 87 % voient encore des obstacles, principalement le manque de temps et le souhait d'utiliser autrement leur temps libre. Une bonne nouvelle, toutefois : 20 % des organisations sont disposées à récompenser l'apprentissage de nouvelles compétences.

Le défi pour les entreprises

La disposition à l'apprentissage est présente, mais un quart des travailleurs indique ne pas être aidé par des cours ou formations de courte durée. L'apprentissage par l'expérience gagne donc en importance. Yulia Khodasevich fait déjà preuve d'optimisme : « Nous recevons de plus en plus de demandes d'organiser, aussi bien pour les travailleurs que pour la direction, des programmes consacrés au mentorat, au coaching et à la formation. La meilleure manière de cartographier les compétences pertinentes et de les associer à des plans de compensation est recherchée. Cela prouve que les entreprises se montrent de plus en plus conscientes des défis relatifs à la reconversion et aux nouvelles compétences. »

Source : peoplesphere.be

Envie d’en savoir plus ?

Voulez-vous devenir un bon coach et placer la reconversion au premier plan de vos priorités ? C'est possible grâce aux formations Les outils du manager coach ou Les responsabilités-clés du responsable de formation.

Auteur

NCOI Learning : une équipe d’experts qui apporte aux entreprises et aux professionnels de l’inspiration en apprentissage et développement.

Lire aussi

Nieuws per domein

Les plus lus

Let's connect