Quels sont les défis auxquels un évaluateur doit faire face ?

Quels sont les défis auxquels un évaluateur doit faire face ?
Mener une évaluation à bonne fin n'est pas une tâche facile. Beaucoup d’éléments interviennent pour arriver à un résultat optimal.

« Les organisations, les équipes et les individus sont soumis à une pression croissante. Afin de préparer les équipes et les différents collaborateurs à certains défis, les entreprises recherchent des solutions sous la forme de trajets de coaching, d’ateliers, d’évaluations… Les évaluations permettent par exemple de vérifier si une personne possède les talents et les compétences nécessaires pour une fonction ou une mission particulière. Cependant, mener une telle évaluation à bonne fin n’est pas une tâche facile, car beaucoup d’éléments interviennent pour arriver à un résultat optimal. » Raf Vanzeer, directeur chez beopledd Belgique, prend la parole.

Le multitasking en tant que seconde nature

Les évaluations sont notamment utilisées dans des processus de recrutement, tant pour des candidats internes qu’externes. Comment se structure exactement une évaluation ? Raf Vanzeer : « Une évaluation se compose de différentes phases. Tout d’abord, l’évaluateur va élaborer la conception de l’évaluation. Il établit un trajet constitué de cas spécifiques, ce qui lui permet de réunir l’input nécessaire pour aboutir à un avis à la fin du trajet. Une fois la conception élaborée, l’évaluation peut être préparée. Le jour même, il est important que les candidats se retrouvent dans un environnement sûr. L’évaluateur donne un briefing complet et clair, présente le déroulement de la journée, donne quelques explications supplémentaires concernant le type d’exercices que les candidats vont recevoir… Bref, l’évaluateur explique aux candidats ce que l’on attend d’eux. »

« Pour l’évaluateur, il est important d’adopter une position neutre : d’une part, il est nécessaire de faire preuve de suffisamment de chaleur, mais d’autre part, l’objectivité constitue bien entendu un paramètre essentiel. L’évaluateur doit essayer de trouver cet équilibre. Une fois l’évaluation commencée, l’évaluateur veille à ce que les timings soient respectés et essaie de challenger les candidats dans le cadre de jeux de rôle afin d’obtenir un input suffisant concernant leurs compétences. Nous prévoyons également un entretien individuel avec chaque candidat, ce qui nous permet de découvrir leur tempérament, leurs valeurs personnelles, leurs talents, leurs points faibles et leurs pièges. À la fin du processus, l’évaluateur doit bien entendu rédiger un rapport détaillé de ses conclusions et l’envoyer au client. Tout cela nécessite une approche polyvalente de la part de l’évaluateur, pour lequel le multitasking est pour ainsi dire une seconde nature. »

Le jeu de rôle n’est pas seulement un défi pour les candidats, mais aussi pour l’évaluateur.
Raf Vanzeer

Jeux de rôle

Les jeux de rôle sont l’un des ingrédients traditionnels, mais aussi redoutés, d’une évaluation. Selon Raf Vanzeer, ces jeux de rôle ne sont pas seulement un défi pour les candidats, mais aussi pour l’évaluateur. « Lors de ces jeux de rôle, l’évaluateur observe les compétences des candidats à travers leur comportement. Non seulement il doit être très attentif pendant le jeu de rôle, mais il doit aussi prendre des notes, ce qui n’est pas toujours évident. De plus, l’évaluateur doit stimuler les candidats afin d’en apprendre le plus possible sur leurs compétences, mais en même temps, la mission doit rester réalisable. Un bon évaluateur réagit au comportement des candidats, voire provoque certaines initiatives, mais doit aussi garder ses distances, ce qui est tout sauf une tâche facile pour de nombreux évaluateurs, qui doivent alors garder leurs impulsions de coaching sous contrôle. »

Évaluations virtuelles

Avec la pandémie de Covid-19, de plus en plus d’évaluations ont lieu en ligne. Les outils numériques, tels que Zoom et Microsoft Teams, s’y prêtent certainement. Raf Vanzeer : « L’interactivité avec le candidat se fait alors en ligne, mais cela ne doit pas entraîner une perte de qualité. Nous avons cependant remarqué que nous devons aménager des pauses supplémentaires pendant l’évaluation en ligne, car rester assis derrière un écran pendant des heures est tout simplement plus fatigant. Pour l’évaluateur, il est également important d’être particulièrement attentif : dans un environnement virtuel, on enregistre un peu moins bien qu’en présentiel. L’évaluateur doit donc être encore plus vigilant. »

Development & Learning Centers

Après l’évaluation, un feedback est donné au candidat et au client. Raf Vanzeer souligne que cela ne s’arrête généralement pas là. « Ces dernières années, la tendance est à la multiplication des development centers : après l’évaluation, nous regardons de plus en plus souvent avec le candidat et le manager quels sont les points de développement, et comment nous pouvons les aborder. De cette manière, l’évaluation fait directement l’objet d’un trajet de suivi sur le lieu de travail. » Les learning centers prennent également de l’importance lorsque trois autres moments de développement sur des thèmes spécifiques sont prévus après la phase de feed-back.

Envie d’en savoir plus ?

Inscrivez-vous à la formation Lead Assessor. Celle-ci se compose de deux modules, dont vous pouvez suivre le premier seulement, ou bien les deux. Le Module 1 (une journée) est la formation de base qui vous prépare à devenir Co-assessor et Junior Assessor. Le Module 2 (deux journées) vous prépare à devenir Lead Assessor.

Biografie

Raf Vanzeer est directeur chez beopledd Belgique. Il compte plus de 20 ans d’expérience et d’expertise dans le monde des RH.

Auteur

Audrey Van den Bempt est Product Manager des formations et des conférences dans le domaine de la sécurité, environnement et qualité et de la gestion des ressources humaines. Elle suit de près les tendances et les évolutions en la matière et conçoit sur cette base des formations axées sur la pratique, qui répondent aux besoins actuels des professionnels des RH et du HSE.

Lire aussi

Nieuws per domein

Les plus lus

Let's connect