Voici les 12 lignes directrices pour le L&D en 2020

by Audrey Van den Bempt

Notre monde évolue très rapidement. Avons-nous adapté nos styles d’apprentissage et de formation en conséquence ? Ou bien demandons-nous à nos collaborateurs d’apprendre de la même manière qu’il y a 10 ans ? Sean McPheat, fondateur et CEO de MTD Training Group, distingue 7 facteurs clés qui influenceront notre manière d’apprendre dans les années à venir. Il en a tiré 12 lignes directrices auxquelles le nouvel apprentissage devrait se conformer.

 

Ces 7 facteurs clés influenceront notre manière de travailler dans les années à venir :

  • L’augmentation de l’afflux demillennials aura un impact énorme sur l’approche du L&D.
  • Afin de pouvoir démontrer leur valeur aux futurs employeurs, les gens demanderont davantage de reconnaissance pour la formation et l’éducation qu’ils ont reçues.
  • Il y aura différentes manières de poursuivre l’apprentissage, inspirées des nouvelles technologies d’aujourd’hui et des cinq années à venir.
  • La frontière entre le L&D et l’approche des organisations s’estompera. Par conséquent, la poursuite de l’apprentissage sera considérée comme un complément continu au travail proprement dit.
  • Les méthodes personnelles d’apprentissage deviendront de plus en plus cruciales pour le développement des compétences, par opposition aux approches de groupe.
  • Les professionnels du L&D profiteront d’un meilleur sens des affaires. Ils devraient axer les initiatives d’apprentissage sur les possibilités futures, comme la promotion du changement et le développement de nouveaux progrès technologiques.
  • La culture d’apprentissage deviendra un atout précieux de l’entreprise. La poursuite de l’apprentissage sera cruciale pour obtenir des résultats. C’est pourquoi il est logique de libérer du temps et de l’argent à cette fin.

 

Sur la base de ces 7 éclairages, Sean McPheat a développé 12 lignes directrices permettant au L&D d’instaurer la nouvelle culture d’apprentissage avec succès au sein des organisations.

 

        1.  Apprendre, une expérience sociale

Il sera plus important que jamais d’établir un contact rapide avec les autres, de se comprendre et de se stimuler mutuellement. Il sera également bon d’établir des relations sociales au sein des environnements d’apprentissage. Les millennials, qui ont l’habitude d’interagir via les médias sociaux, le vivront comme une extension de leur expérience professionnelle quotidienne.

 

        2.  Apprendre, un état d’esprit au sein de la culture d’entreprise

Les managers et les collaborateurs devront ressentir l’environnement de travail comme une occasion précieuse d’apprendre et d’être créatifs. Plus la culture organisationnelle soutiendra cela, plus les gens oseront expérimenter et faire des suggestions innovantes.

 

        3.  La frontière entre apprentissage et travail s’estompera

Pour la plupart des collaborateurs, le L&D fera partie intégrante de leur expérience de travail. L’idée de soit commencer à travailler, soit suivre une formation appartiendra au passé. Travail et développement seront intégrés l’un à l’autre.

 

        4.  Coacher avec des situations et méthodes ‘on the job’

Les managers pourront utiliser davantage de moments d’apprentissage basés sur des situations d’apprentissage ‘on the job’ en alternant les rôles et responsabilités, ce qui leur permettra de donner un feed-back directement. De cette façon, ils soutiendront le développement de leurs collaborateurs et augmenteront leur sens des affaires.

 

        5.  Encourager la pensée créative, flexible et innovante

Encourager les collaborateurs à élargir leurs idées et prendre davantage de risques au sein de la culture d’apprentissage. Donner de l’espace à la pensée créative ouvrira la voie à la pensée évolutionnaire.

 

        6.  Interaction mondiale

D’ici 2020, il sera normal que les entreprises (internationales) diffusent leur culture et leur idéologie afin que tout le monde parle le même langage. Le L&D peut apprendre beaucoup des styles (d’apprentissage) multiculturels. Les collaborateurs apprendront à s’adapter à de nouvelles idées et à les mettre en œuvre dans leur propre environnement de travail.

 

        7.  Aborder le L&D sur la base du fonctionnement du cerveau

95 % de nos connaissances sur le cerveau ont été acquises au cours des 25 dernières années. À l’aide de ces connaissances récentes, la vitesse et la qualité de l’apprentissage ne pourront donc que s’améliorer. Les processus de L&D seront optimisés pour stimuler les connexions entre les neurones et permettre des réponses plus rapides aux besoins d’apprentissage.

 

        8.  Le rendement et la croissance des collaborateursdeviendront plus personnels

L’approche pédagogique des entreprises dans le domaine du L&D changera parce que l’apprentissage deviendra de plus en plus la responsabilité de l’individu et non celle de l’entreprise. Cela signifie que nous développerons des initiatives d’apprentissage plus personnalisées et axées sur la carrière. Et que les collaborateurs se géreront eux-mêmes afin d’évoluer dans leur carrière et au sein de l’entreprise.

 

        9.  Go the extra mile

L’époque où les collaborateurs venaient faire leurs heures et étaient payés pour être présents et faire le minimum requis prendra fin. Les collaborateurs seront encouragés à augmenter leur valeur ajoutée grâce à de nouvelles initiatives de L&D. En effet, ils se rendront compte qu’ils seront laissés pour compte s’ils n’évoluent pas et n’investissent pas dans leurs compétences.

 

        10.  Nouveaux concepts et idées d’affaires

Le processus administratif et le temps perdu en raison de détails seront réduits car le rôle du L&D évoluera vers la promotion du changement au sein de l’entreprise et l’adhésion de tous à celui-ci. Le changement devra se produire plus rapidement et faire partie du processus de travail.

 

        11.  Développer, partager et collaborer sur la base de ce qui a été appris

Le contenu, les vidéos, podcasts, pages wiki, etc. deviendront le format médiatique habituel pour le partage de concepts et d’idées entre les apprenants. Les millennials renforceront ces changements par l’innovation continue. Ils permettront aux autres d’apprendre en partageant.

 

        12.  La gamification stimulera la réflexion axée sur la résolution des problèmes

La gamification élargira les connaissances et les compétences des collaborateurs. Ils pourront expérimenter en toute sécurité, prendre des risques et apprendre inconsciemment tout en jouant. Le seuil d’apprentissage sera supprimé. Le potentiel de la gamification est énorme : elle stimule la réflexion axée sur la résolution de problèmes, la persévérance, la prise de risques et l’attention portée aux détails.

 

Résumé

D’ici 2020, le L&D passera d’un rôle isolé à une culture d’apprentissage dans laquelle l’apprentissage est considéré comme très pertinent pour la croissance de l’entreprise tout en étant enrichissant pour l’évolution personnelle du collaborateur.

 

Envie d’en savoir plus ?

Dans un environnement de travail soumis à des changements et une incertitude constants, le L&D joue aujourd’hui un rôle crucial. Vous êtes curieux de savoir ce que le L&D peut signifier pour vous ? En tant que L&D manager ? Dans le futur ? Dans ce cas, n’hésitez pas à vous inscrire à l’un des programmes suivants :

 

Source : Sean McPheat

Également intéressant pour vous